Nos rencontres en 2010

Rallye des ESCARGOTS Mai 2010

Le casse croûte à Broc
Le casse croûte à Broc


3 mai 2010
Comme prévu dans le programme de la sortie de printemps  du CCCSR nous sommes partis 4 équipages sur les routes d’Alsace. Partant de Vuadens, et,  comme   il n’était pas possible de passer la nuit de dimanche à lundi sur place, Bernard M., nous a proposé de nous déplacer vers  Pringy sur le parking de la Fromagerie .Plusieurs équipages se sont également joints à nous et nous nous retrouvons à 8 équipages au pied du magnifique Château de Gruyères. Dans la soirée, oh ! surprise, un loto était organisé par une société locale. Nous nous réunissons autour d’une table pour y participer. Après quelques explications concernant le déroulement des opérations, on attaque les parties. La fièvre du jeu nous prend, mais les autres participants crient toujours avant nous, la chance se fait prier.  Roland pourtant part confiant, il affirme que sa douce moitié : Ina, gagne toujours lors de la dernière mise. Pas très contente de ses cartons elle décide de les changer à la mi-temps .Et là, miracle, une toute petite voix prononce les mots magiques « double quine » à la dernière tournée, c’est bien sûr INA. Merci encore Ina, il était vraiment excellent ton fromage à raclette.
4 mai 2010
Après le p’tit déj. nous voilà repartis à 4 CC en direction de Broc  pour la visite de l’usine Nestlé sur initiative de Roland (lui, un ancien de la maison) où nous sommes très bien reçus. La visite est très intéressante et  les dégustations excellentes. Le passage au magasin  pour l’achat de quelques babioles de référence est bien sûr de mise.

Sous un ciel légèrement ensoleillé, nous pouvons passer au gastro sur le parking de l’usine. Sur l’initiative de Claude M. nous partons  pour la visite de l’usine électrique de Broc, malheureusement impossible, se fait uniquement sur rendez vous. Petit colloque, et nous voilà repartis pour le 1er bivouac à Saignelegier. Après 1h  30 de route nous arrivons sur place, mais !!! Le bureau est vide, il fait trop froid, il pleut, le gardien a dû rentrer chez lui au chaud ??? Nous décidons de rester sur un parking à l’entrée de la ville.Sous un ciel légèrement ensoleillé, nous pouvons passer au gastro sur le parking de l’usine. Sur l’initiative de Claude M. nous partons  pour la visite de l’usine électrique de Broc, malheureusement impossible, se fait uniquement sur rendez vous. Petit colloque, et nous voilà repartis pour le 1er bivouac à Saignelegier. Après 1h  30 de route nous arrivons sur place, mais !!! Le bureau est vide, il fait trop froid, il pleut, le gardien a dû rentrer chez lui au chaud ??? Nous décidons de rester sur un parking à l’entrée de la ville.

Musée Peugeot à Sochaux
Musée Peugeot à Sochaux

5 mai 2010
Durant toute la nuit la pluie est tombée et stupeur en regardant par les fenêtres du CC un brouillard à couper au couteau et une température de  3° Brrr… et cela au mois de mai. Au moment de partir, alarme gaz chez Claude G. Trouver du gaz en bouteille plastic, pas évident, la bouteille de réserve n’est donc jamais inutile. Nous partons de Saignelegier vers 10h00  et quittons Claudine et Gilles qui doivent reprendre le chemin de la maison. Merci de nous avoir accompagné jusque là.
Les 3 CC partent en direction de Sochaux pour la visite du musée de la maison Peugeot. Superbe exposition de tout ce que cette grande maison bien connue a pu fabriquer durant de nombreuses années à l’effigie du Lion : de la serrure  de boîte-à-lettres,  en passant par les moulins à poivre, télévisons, armes à feu, l’outillage, les machine à laver, bicyclettes, scooters, voitures, camions etc..

Le Lion de Belfort (Bartholdi)
Le Lion de Belfort (Bartholdi)

Nous voilà repartis en direction de Belfort où nous nous installons au camping municipal, le camping de l’Etang des Forges. Une bonne douche nous y attend dans de beaux et  luxueux sanitaires.


6 mai 2010
Départ pour la ville de Belfort en bus, les TP du coin sont bizarres, ils changent de nom et de numéros de ligne pendant leurs trajets. Dans la ville (de Belfort) un petit train touristique nous emmène au cœur du Fort et nous profitons d’explorer les entrailles de cet immense monument construit de 1687 à 1705. Après la pause déjeuner nous rendons visite au Lion de Belfort, splendide œuvre de Bartholdi , après prises de quelques photos
nous  rentrons au camping pour déguster une excellente fondue amenée tout spécialement pour nous de Vuadens par notre ami Claude M., qu’il nous prépare dans la buvette du camping mise à disposition par le sympathique gérant qui apprécie notre dessert : des meringues et de la double crème de Gruyère.


7 mai 2010
Après une nuit reposante, nous plions bagage et partons pour Riquewihr .Sur la route nous sommes ralentis, un convoi exceptionnel nous barrant le chemin, 5 camions pousseurs et un camion de tête,  d’une largeur et demie de voie de circulation (bel engin). La police locale vole à notre secours faisant stopper le convoi et nous laisse passer. Arrivée à Riquewihr nous visitons la ville est prenons notre déjeuner certains des os à moelle, d’autres l’assiette du coin.
 Après le succulent repas et une bonne digestion,  Nous décidons de continuer la route direction Ribeauvillé.

Nous voulions élire domicile au camping municipal, mais jugeant celui ci trop loin de la ville nous  nous rabattons sur la borne de service située près de la gare routière à l’entrée  de la ville, prix très correct : 4€ la nuit, nous restons donc sur place pour passer la nuit suivante. Ville superbe, bien aménagée, un petit bémol : circulation intense dans le centre de cet endroit magique.

8 mai 2010
Nous avons décidé de visiter Colmar en avant-première avant l’EuroCC  par les transports Publics. Visite de la vieille ville et de la Petite Venise, du Musée Bartholdi, cette cité est en pleine rénovation, pavetage des ruelles. Revenu à notre point de départ de la journée nous allons en éclaireurs pour  le souper, et là, à notre grande surprise, une cigogne fait ses emplettes sur les plates-bandes du giratoire de l’entrée de la ville. Roland nous fait découvrir un  petit bistrot typique dans cette petite ville et réserve  la table d’hôte pour le repas du soir,  notre visite continue : avec l’hospice, un canal, des tours, un cloître etc.
9 mai 2010
Après une bonne nuit de digestion, vu la choucroute monumentale du soir d’avant, départ pour Baccarat, petite ville renommée pour la fabrication du cristal, vu les prix, nous ne faisons pas d’emplettes mais visitons la cathédrale Saint Rémy, les sources d’Hercule et passons la nuit sur la place principale, endroit très agréable et bien aménagé.

Le panneau a l’entrée du stationnement et La cathédrale Saint Rémy

 

10 mai 2010
Départ pour Lunéville, mais en cours de route nous rencontrons des endroits très intéressants à visiter selon  conseils de Roland B, du cyclo-draisine et un village de bouquinistes, et comme nous sommes dans la région des mirabelles,  nous nous rendons à la distillerie de Rozelieure pour goûter les bons produits dont il ne faut pas abuser !!!

Arrivée à Lunéville : recherche du camping, mais sans succès, celui-ci étant fermé, Monsieur le Préfet n’ayant pas encore décidé de la date d’ouverture. Suite renseignements pris auprès de la gérante aussi dépitée que nous, nous  prenons quartier sur une minuscule aire de stationnement. Juste à côté, nous traversons un magnifique parc et admirons le château qui a brulé en 2003, la reconstruction en cours est conforme à l’ancien système, les matériaux sont traité de la même manière, que lors de sa construction, au moyen de machines de notre époque (grue, trax, échafaudages etc.)


11 mai 2010
En route pour Saverne en passant par  Arzviller (le plan incliné) qui, lors des transports par grandes  péniches, économisait une journée de travail aux mariniers. Actuellement ouvrage surtout utilisé par les plaisanciers.

Plan incliné d’Arzviller
Nous passons la nuit au camping municipal de Saverne se trouvant sur les hauteurs de la ville, dommage: trop éloigné, il faut compter près de 3/4 heure de marche pour faire les commis… Roland et Ina très sportifs, partent en vélo pour leur promenade quotidienne et découvrent une aire de stationnement idéale  pour CC sur le port de plaisance. Nous déménageons donc de notre endroit pour y émigrer. Super : endroit près de la ville et au bord du canal de la Marne au Rhin.      

Saverne est une superbe ville, comme toutes les villes alsaciennes, maisons à colombages, fleurs, château des Rohan, l’écluse (souvenir d’il y a  20 ans lors de mon passage avec une pénichette de location).

 

Voir l'album photo de cette première partie

 

 

12 mai 2010
Après une bonne nuit de sommeil et un p’tit déj de derrière les fagots,  nous devons malheureusement dire au revoir à Ina et Roland qui nous quittent pour d’autres horizons. Nous plions bagages et partons à 2 CC pour Issenhausen,  un petit camping à la ferme.  Arrivés sur place nous découvrons un endroit bucolique et très ancien. Le propriétaire nous explique avec beaucoup de gentillesse et de fierté tous les travaux de rénovations déjà entrepris pour le gîte rural La Ferme Michel qu’il exploite avec son épouse.  Il s’agit d’une authentique ferme alsacienne à colombage avec sa grande cour carrée de 1809, devenue célèbre grâce au Hans im Schnokeloch, le chef d’œuvre très connu que l’artiste alsacien Charles Spindler a réalisé à cet endroit. C’est un tout petit village, il n’y a pas de commerce, une petite église, la mairie aussi petite et son petit camping, mais si charmant.

Le village d’Issenhausen

 
13 mai 2010
Après une bonne nuit de repos campagnard et réveillés par les chants du coq et des oiseaux,  nous entendons arriver notre ami Jean-<Michel ainsi que son épouse Sonia nous rejoignant avec leur fille Magali. Vu la pluie abondante durant toute la nuit, le terrain était détrempé et leur véhicule s’est planté, mais M. Michel le fermier, sur son grand tracteur ancien modèle, nous a sorti de cette impasse.
14 mai 2010
Le lendemain, re-belotte, terrain toujours aussi détrempé donc : encore un véhicule de planté, un camping cariste ne faisant pas partie de notre expédition a également quelques problèmes, C.G. a pu l’atteler et le sortir de ce bourbier. Pour pouvoir partir les trois CC, il faut dégager Claude M il patine comme un bien heureux et le tracteur est rappelé pour le dépannage. Nous pouvons enfin partir en direction de Strasbourg pour nous installer au camping de la Montagne Verte.

 

La petite France
Nous sautons dans le premier bus en direction de cette  magnifique ville. Visitons sa cathédrale, la Petite France, les magnifiques ruelles, une écluse et notre estomac nous guide tout droit dans un restaurant typique, le Gewürztraminer, la Flammekueche, la choucroute nous requinquent, on mange vraiment très bien dans ce petit pays, quel repas de rois, merci Claude M..
15 mai 2010
Départ pour Kirrwiller et le Royal Palace, et miracle, le soleil se montre timidement pour nous réchauffer un peu avant la chaude et magnifique soirée. M. LE Directeur  en personne nous accompagne à notre table où nous sommes accueillis comme des stars.
  

Photos fournies par le Royal Palace
Un excellent repas nous est été servi avant de passer à la salle de spectacle.
Superbe spectacle qui vaut le déplacement, quelques seins nus mais pas choquants, un bon moment avec de beaux décors et une chorégraphie de 1er ordre. Puis retour à notre table pour la suite de la soirée : dessert, café, et soirée dansante jusqu’au matin.

Les 3 CC de la fin du Rallye des Escargots 2010

 

16 mai 2010
Suite indications de Jean-Michel, départ pour Obernai, avec le soleil. Le camping est super bien aménagé, merci J.-M., sanitaires chauffés, propre en ordre et accueil très aimable.
17 mai 2010
Visite de la ville à pied, coucou à la cigogne sur le toit du restaurant de la Halle aux Blés via la Webcam et bien sûr  un excellent repas, comme dessert Un tour de ville avec Jacki et son char à bancs tiré par deux chevaux, un moment inoubliable.

L’envol d’une cigogne pour le ravitaillement des petits

18 mai 2010
Déplacement de Obernai vers Europa Park en passant par l’écluse et le barrage hydroélectrique de Gerstheim que nous avons découverts grâce à Jean-Michel qui connaît vraiment très bien la région. Les écluses sont en révision et le passage est alterné entre la montée et la descente par de  super belles péniches soit : transport de containers, pétroliers.
Une péniche pétrolière
Arrivée  à Europapark magnifiques installations style Western.
Puis un spectacle de dressage de chevaux a l’entrée vers les tipis.
Démonstration de dressage

 

19 mai 2010

Claudine et Gilles, ainsi que May et Dom nous rejoignent pour la fin du Rallye des Escargots 2010, c’est génial. Journée ensoleillée sans nuages et nous voilà partis pour tenter de nous envoyer en l’air pour les plus téméraires et apprécier les attractions plus pépères (rafting – troncs – train du Far-West etc.) pour les trouillards.

20 mai 2010
Déplacement vers le rdv de  Marco et de Mado Métrailler  à Artzenheim situé à la frontière Franco Allemande en ligne droite de Colmar, après le passage d’une écluse avec de grosses péniches. Nos amis sont très bien installés, dans les buts du terrain de foot, mais erreur : on doit se rendre à Colmar à la Manifestation de l’Euro CC 2010 et non au Mundial 2010 en Afrique du Sud.
Ainsi prend fin le rallye des Escargots édition 2010.
J’adresse un immense merci à tous les participants de cette superbe et inoubliable aventure.
Claude M et Christiane (du début à la fin 900 km env.)
Roland B et Ina, Gilles et Claudine Lorne,
Jean-Michel B et Sonia et leur fille Magali

Photos Albums :
Roland B, Heidi G, Claude G.

100513 Ballade des Escargots en Alsace 1ère partie
Roland
100513 Ballade des Escargots en Alsace 2ème partie
Claude

Reportage :
Equipage Claude G (Clau-He)


Sortie d'automne à Ovronnaz du 24 au 26.09.10



Ovronnaz est une station valaisanne, faisant parti de la commune de Leytron, en plein développement situé au pied de la chaîne de montagne des Muverans, elle offre aux marcheurs un cirque de montagne et un paysage très varié, son altitude est de 1350 mètres et nous atteignons la station après une série d’une vingtaine de petits lacets.

 

C’est notre première sortie avec le club CCCSR et nous sommes un peu dans l’inconnu en arrivant à Tourbillon, un grand parc est à disposition et un magnifique abri fermé en bois nous attend pour les activités. Pour la vue, malheureusement la pluie s’est invitée au rendez-vous et le paysage est dissimulé derrière de gros nuage.


Nous faisons la connaissance de tout le monde, mais la première personne qui salue Brigitte, c'est Alexandre qui lui demande de réaliser le contre rendu du weekend pour la prochaine parution du journal, le Sans Titre. C’est un très bon moyen pour faire connaissance.
Nous sommes en Valais et c’est avec un verre à la main que nous continuons de faire des connaissances et de prendre le repas du soir. La soirée se prolongera en dégustant toutes sortes de breuvages, nous avons de la chance le bar est bien garni et le service est parfait.


Samedi matin, un réveil un peu frais, il a neigé en altitude et le ciel est toujours bouché, mais cela n’entamera pas notre bonne humeur, nous décidons d’aller voir la désalpe (la transhumance descendante) sur les hauts d’Ovronnaz, mais n’oublions pas d’aller acheter les produits locaux et de descendre un petit noir l’histoire de se réchauffer quelque peu.


Après quelques longues minutes d’attente nous pouvons enfin apercevoir les premières vaches, toutes fleuries, écumantes et en pleines formes. La race d’Hérens est une vache petite mais costaud, elle a le cou puissant et le front large, c’est une vache robuste et combative, les combats de reine se déroule pendant la saison afin de désigner les reines de troupeau des alpages. L’histoire nous apprend qu’il fut un temps où les alpages au dessus d’Ovronnaz avaient disparut mais depuis quelques années les vaches de la race d’Hérens sont à nouveau de retour et espérons que ces traditions perdures dans le futur, le paysage valaisans sans ces alpages n’est pas concevable.
Après avoir suivi le sentier d’en haut surplombant la station nous voici de retour à Tourbillon. Nous commençons la soirée par une présentation de la commune de Leytron par Monsieur Théo Chatriand, Professeur à la retraite, qui nous a dédicacé à chaque équipage son livre retraçant l’histoire de la commune.


Après son exposé et quelques anecdotes l’apéritif nous est offert par la municipalité, accompagné du plat valaisan.
Pour le souper la raclette est à l’honneur et nous pouvons échanger nos différentes expériences et refaire la façade du monde.
Pendant ce weekend nous avons l’occasion de faire la connaissance de 2 équipages français qui ont fait escale chez nous, moments d’échange à leurs tables qui nous permet de découvrir leur région de Vendée.
Afin de bien terminer la soirée, Pierre-Daniel a organisé une soirée karaoké.
Quelques équipages se sont essayés à la chanson et on montré leurs talents cachés.
Nous voici déjà arrivés au dimanche matin, nous nous sommes levés à 09h00 avec un grand soleil, la lumière est magnifique et nous pouvons enfin découvrir les paysages environnants.
Le beau temps ne durent pas longtemps voici le retour de la pluie, enfin passons à autre choses et allons découvrir quelques articles Lavi, les différentes revues et articles du club.
Il est 10h30, le temps pour notre Président et son comité de conduire l’assemblée générale.


Suite à l’assemblée nous pouvons déguster quelques bons produits viticoles du domaine de Jean-Camille Juilland de Chamoson. Il y a d’intéressants vins, particulièrement une Petite Arvine qui s’accorde bien au fromage et dans les rouges nous avons relevé un excellent Merlot fruité à souhait.


Après un dernier dîner prit en commun, voici le moment des adieux, il est temps pour nous de retourner à Sion et vivement l’année prochaine pour une prochaine sortie !