Le CCCSR vous informe des actualités sur le camping-carisme en Suisse et ailleurs

 

Cette nouvelle section à pour but de démontrer que, dans la situation inconfortable que nous vivons en Suisse concernant notre loisir, notre Club ne reste pas les mains dans les poches!

 

Cette section sera progressivement complétée par des articles déjà parus ou à paraître. 

 

Le pesage dynamique à fait son entrée en Europe et en Suisse attention au surpoids

Publié CCCSR 03.2019 Source : Revue Automobile no 43/ 25-10-2018

 

Entre Bassersdorf et Wallisellen, dans le canton de Zurich, un dispositif expérimental de mesure du poids des véhicules a été intégré à la route principale. A peine visible, le système ef­fectue ses relevés grâce à des instruments extrêmement pré­cis à cristaux de quartz et peut également enregistrer la vi­tesse. Il existe d'ores et déjà des capteurs similaires qui réagissent à la pression, mais la toute dernière génération s'avère 

encore plus précise et sophistiquée. 

 

Cette série préliminaire a été installée sur le territoire de la commune de Dietlikon où, sur les quelques mètres de la zone de mesure, chaque véhicule voit sa charge par essieu enregistrée en plus de sa vitesse. Pour l'heure, la station ne pro­cède pas à une saisie optique, raison pour laquelle les auteurs d'une infraction ne sont pas identifiés, ni verbalisés. Le morceau de bravoure de l'installation consiste en des capteurs 

WIM, abréviation de Weight-in-Motion. Précision : +/- 2.5%

 

Des capteurs similaires pour la surveillance des flux de trafic sont déjà en service dans le monde entier, et la station expérimentale du Glattal est également appelée à se propa­ger en Suisse. Le leader dans les technologies de métrologie est le groupe Kistler, de Winterthour, qui fait figure de numéro 1 mondial. Kistler a enregistré en 2016 un chiffre d'affaires de 358 mil!ions de francs et surfe sur une croissance de 8% en moyenne, une tendance qui se poursuit depuis plusieurs années sans discontinuer. 

  

Fondée en 1959 par Conrad Sonderegger et Walter P. Kistler, la société possède des sites partout à travers le globe, dont huit avec leur propre unité de production. Le Kistler Group est en outre un acteur réputé dans les milieux des sports méca­niques. 

 

Eh première ligne, les véhicules cibles d'un tel pesage dynamique sont les caravaniers circulant avec un camping-car de 3,5 tonnes, qui exploitent généralement la moindre tolé­rance lorsqu'ils partent en vacances. Pour rappel, l'OFROU voulait instituer une nouvelle réglementation ayant pour but de réduire la charge utile de pratiquement le poids d'un réser­voir d'eau, ce qui aurait empêché la plupart des familles d'em­mener des vélos ou autres équipements sportifs en voyage. 

Une fois n'est pas coutume,l'issue de la consultation a été fa­vorable aux consommateurs ainsi qu'aux milieux spécialisés, puisque l'ancienne réglementation restera finalement en vigueur. 

 

En raison des stations de pesage modernes, les carava­niers doivent toutefois rester sur leurs gardes pour ne pas trop lourdement grever leur capital de poids embarqué. Les instal­lations de confort les plus récentes comme les capteurs so­laires, antennes satellitaires et écrans plats, cafetières électriques ou encore les lits relevables grèvent fortement la charge utile, surtout si le véhicule est équipé d'une transmis­sion intégrale.

 Jürg Wick 

 

 

Le dispositif expérimental de mesure du poids des véhicules entre Bassersdorf et Wallisellen (ZH). © DR 

Plus sur le même thème :

(en anglais)
Kistler Pesage.pdf
Document Adobe Acrobat 271.2 KB

Où peut-on peser son Camping car ? Ouvrir la carte ?

Autres articles

Magazine "Spécial Habitat": le camping-car devient une résidence secondaire

Alessandro Ichino passe une semaine par mois dans son camping-car.

DOSSIER "SPÉCIAL HABITAT" 3/4 Vivre dans un camping-car plusieurs semaines par année séduit autant les jeunes que les retraités. La plupart d'entre eux, à l'instar du Vaudois Alessandro Ichino, considèrent ce véhicule comme une deuxième maison.

Le camping-car est en plein essor. De 17 000 véhicules en 1990, on est passé à 50 000 en 2017, selon les chiffres du Touring Club Suisse (TCS). Autrefois réservée à quelques initiés, souvent des retraités, la maison sur roues attire désormais toutes les catégories de la population, jeunes et familles en tête. Comment expliquer cet engouement? «C’est un esprit de liberté qui fait rêver. Le camping-cariste part où il veut et quand il veut en fonction de la météo», décrit Alessandro Ichino, vice-président du Camping-car club Suisse romande (CCCSR). Ce résident de Pully (VD) possède avec sa femme un logement itinérant depuis vingt-cinq ans et y vit en moyenne une semaine par mois, soit un quart de l’année.

Changer de jardin

«Je vois mon camping-car comme une résidence secondaire. Il y a un espace salon avec une télévision, des tableaux, une cuisine, une salle de bains et une chambre.» La seule différence réside dans son jardin qui change à chaque fois, donnant l’occasion à son propriétaire de jouir d’une vue différente et même d’avoir d’autres voisins. Le camping-car se mue ainsi tantôt en chalet au bas des pistes en hiver, tantôt en maison de vacances au bord de la mer.

 Lire la totalité de l'article dans ARCINFO du 28.10.2018

 


Entretien de Béatrice le 22.06.17 sur Canal 9 CH Valais

22.06.2017  Lien sur l'entretient : zoom-sur-le-camping-car-un-mode-vie-qui-fait-fureur-en-suisse

En plein boom, les camping-cars séduisent jeunes et retraités
Les immatriculations de ces «maisons motorisées» ont explosé en 2017. Avec l’arrivée du franc fort,
la baisse des prix a contribué à démocratiser ces véhicules qui s’arrachent depuis plusieurs années.
page_28_Le_Matin_Dimanche_2017-04-16.pdf
Document Adobe Acrobat 572.4 KB

La lettre ci-dessous a été envoyée deux fois le 26.09 et le 24.10.2016 à toutes les communes sur le parcours du Grand Tour de Swiss Tourisme

 

 

 

 

 

 05.07.2016 sur RJB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter la totalité de l'interview sur RJB

Presse du 3 juillet 2016

Dominique de Buman, président de la fédération suisse du tourisme L'Invité de la rédaction / 22 min. / le 29 juillet 2015

 

"Le tourisme suisse n'arrive plus à investir"


Invité du Journal du matin de la RTS, le président de la Fédération suisse du tourisme et conseiller national Dominique de Buman souligne la nécessité de trouver de "nouvelles pistes" pour le secteur.

Même si ce n’est pas l’hécatombe attendue, le tourisme suisse continue de tousser. Le franc fort, qui met le secteur sous pression, est-il le seul responsable? Invité du Journal du matin de la RTS, le président de la Fédération suisse du tourisme Dominique de Buman pointe du doigt la difficulté d’investir. "Nous avons des atouts de taille, à commencer par le paysage, mais aussi un gros problème d’investissement. Les marges sont beaucoup trop étroites, en plus d’une concurrence qui s’est beaucoup développée", explique le conseiller national PDC......

 

Ecouter toute l’interview sur la RTSR 

 

InterCités, 29.06.2015, 06h00

InterCités - De nouvelles aires de stationnement pour les amateurs de camping-car

Si le nombre d’adeptes de camping-cars augmente à la vitesse grand V - le nombre d’immatriculations a doublé en cinq ans -, les aires de stationnement sont pratiquement inexistantes en Suisse. Mais la situation pourrait changer en Emmental et en Haute-Argovie, deux régions bernoises qui s’activent pour créer des places de stationnement. Invité: Alessandro Ichino, vice-président du Camping-Car Club Suisse Section Romande.

Veux t'on dégouter les campingcaristes de venir en Suisse...?

Ecouter toute l'interview avec la participation d'Alexandre Ichino notre Vice Président du CCCSR

Lettre du CCCSR a la FICM 09.02.2011