Ce que le CCCSR fait pour vous en faveur du camping-carisme en Suisse et ailleurs

Magazine "Spécial Habitat": le camping-car devient une résidence secondaire

Alessandro Ichino passe une semaine par mois dans son camping-car.

DOSSIER "SPÉCIAL HABITAT" 3/4 Vivre dans un camping-car plusieurs semaines par année séduit autant les jeunes que les retraités. La plupart d'entre eux, à l'instar du Vaudois Alessandro Ichino, considèrent ce véhicule comme une deuxième maison.

Le camping-car est en plein essor. De 17 000 véhicules en 1990, on est passé à 50 000 en 2017, selon les chiffres du Touring Club Suisse (TCS). Autrefois réservée à quelques initiés, souvent des retraités, la maison sur roues attire désormais toutes les catégories de la population, jeunes et familles en tête. Comment expliquer cet engouement? «C’est un esprit de liberté qui fait rêver. Le camping-cariste part où il veut et quand il veut en fonction de la météo», décrit Alessandro Ichino, vice-président du Camping-car club Suisse romande (CCCSR). Ce résident de Pully (VD) possède avec sa femme un logement itinérant depuis vingt-cinq ans et y vit en moyenne une semaine par mois, soit un quart de l’année.

Changer de jardin

«Je vois mon camping-car comme une résidence secondaire. Il y a un espace salon avec une télévision, des tableaux, une cuisine, une salle de bains et une chambre.» La seule différence réside dans son jardin qui change à chaque fois, donnant l’occasion à son propriétaire de jouir d’une vue différente et même d’avoir d’autres voisins. Le camping-car se mue ainsi tantôt en chalet au bas des pistes en hiver, tantôt en maison de vacances au bord de la mer.

 

Lire la totalité de l'article dans ARCINFO du 28.10.2018

 

 

Cette nouvelle section à pour but de démontrer que, dans la situation inconfortable que nous vivons en Suisse concernant notre loisir, notre Club ne reste pas les mains dans les poches!

 

Cette section sera progressivement complétée par des articles déjà parus ou à paraître. 

 


Entretien de Béatrice le 22.06.17 sur Canal 9 CH Valais

22.06.2017  Lien sur l'entretient : zoom-sur-le-camping-car-un-mode-vie-qui-fait-fureur-en-suisse

En plein boom, les camping-cars séduisent jeunes et retraités
Les immatriculations de ces «maisons motorisées» ont explosé en 2017. Avec l’arrivée du franc fort,
la baisse des prix a contribué à démocratiser ces véhicules qui s’arrachent depuis plusieurs années.
page_28_Le_Matin_Dimanche_2017-04-16.pdf
Document Adobe Acrobat 572.4 KB

La lettre ci-dessous a été envoyée deux fois le 26.09 et le 24.10.2016 à toutes les communes sur le parcours du Grand Tour de Swiss Tourisme

 

 

 

 

 

 05.07.2016 sur RJB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter la totalité de l'interview sur RJB

Presse du 3 juillet 2016

Dominique de Buman, président de la fédération suisse du tourisme L'Invité de la rédaction / 22 min. / le 29 juillet 2015

 

"Le tourisme suisse n'arrive plus à investir"


Invité du Journal du matin de la RTS, le président de la Fédération suisse du tourisme et conseiller national Dominique de Buman souligne la nécessité de trouver de "nouvelles pistes" pour le secteur.

Même si ce n’est pas l’hécatombe attendue, le tourisme suisse continue de tousser. Le franc fort, qui met le secteur sous pression, est-il le seul responsable? Invité du Journal du matin de la RTS, le président de la Fédération suisse du tourisme Dominique de Buman pointe du doigt la difficulté d’investir. "Nous avons des atouts de taille, à commencer par le paysage, mais aussi un gros problème d’investissement. Les marges sont beaucoup trop étroites, en plus d’une concurrence qui s’est beaucoup développée", explique le conseiller national PDC......

 

Ecouter toute l’interview sur la RTSR 

 

InterCités, 29.06.2015, 06h00

InterCités - De nouvelles aires de stationnement pour les amateurs de camping-car

Si le nombre d’adeptes de camping-cars augmente à la vitesse grand V - le nombre d’immatriculations a doublé en cinq ans -, les aires de stationnement sont pratiquement inexistantes en Suisse. Mais la situation pourrait changer en Emmental et en Haute-Argovie, deux régions bernoises qui s’activent pour créer des places de stationnement. Invité: Alessandro Ichino, vice-président du Camping-Car Club Suisse Section Romande.

Veux t'on dégouter les campingcaristes de venir en Suisse...?

Ecouter toute l'interview avec la participation d'Alexandre Ichino notre Vice Président du CCCSR

Lettre du CCCSR a la FICM 09.02.2011

24 Heures du 07.09.2010